Ingénieur(e) environnement

Secteur(s) professionnel(s)

secteur industrie agroalimentaire / secteur industrie chimique / secteur construction automobile / secteur énergie / secteur sociétés d'ingénierie et d'études techniques / secteur environnement / secteur agriculture / secteur fonction publique

Centre(s) d’inte?re?t

Convaincre, négocier / coordonner l'activité d'une équipe / aider, conseiller / me déplacer souvent / préserver l'environnement


Descriptif

Faire respecter les réglementations sur la pollution émise par les entreprises tout en préservant leur production et leur rentabilité, telle est la mission de l'ingénieur environnement. Grâce à lui, l'écologie entre dans l'entreprise.

L'ingénieur environnement étudie et mesure l'impact des méthodes de production sur la nature, veille à l'application des réglementations en matière de protection de l'environnement et propose des solutions pour lutter contre les pollutions, en tenant compte des contraintes économiques et sociales. Il peut travailler pour une collectivité territoriale, un bureau d'études, une association ou une entreprise.

 

Nature du travail

  • Un observateur

L'ingénieur environnement prévoit et mesure l'impact des méthodes de production sur l'environnement (par exemple, la construction d'une autoroute, d'une station d'épuration, d'une usine de produits ménagers...). Il propose ensuite des solutions adaptées pour maîtriser la pollution de l'air et de l'eau, réduire les nuisances sonores et gérer les déchets.

  • Un équilibriste

S'il s'applique à faire respecter les réglementations en vigueur et à éviter les catastrophes écologiques (explosions d'usines, naufrages de pétroliers...), il veille aussi à entraver le moins possible la production industrielle. Il maîtrise ainsi le coût de la réduction de la pollution.

  • Un communicant

Pour sensibiliser le personnel aux problématiques environnementales, il met en oeuvre des opérations d'information. Son avis d'expert est parfois sollicité pour des agrandissements d'usine, de nouvelles constructions ou des transformations. À cette occasion, il veille au respect des normes environnementales et fait des propositions pour valoriser l'espace et participer au développement local.



Compe?tences requises

  • Le grand écart

L'ingénieur environnement possède des compétences multiples : solides connaissances scientifiques et techniques en matière d'hygiène, de sécurité et d'environnement; maîtrise parfaite des notions juridiques inhérentes à son activité ainsi que certains aspects économiques. Il assure également une veille constante sur les réglementations et les normes environnementales. Lorsqu'il travaille pour un grand groupe industriel, l'ingénieur environnement doit maîtriser l'anglais.

  • Savoir communiquer

Fin négociateur, bon communicant et excellent pédagogue, il sait écouter et convaincre ses interlocuteurs pour leur faire accepter les changements qu'il juge nécessaires. Mobile, il fait preuve de grandes capacités d'adaptation. Son sens du contact lui permet également de jouer un rôle d'interface entre les intérêts environnementaux et les objectifs de son employeur.

 

Acce?s au me?tier

Le diplôme d'ingénieur peut être obtenu en école d'ingénieurs ou à l'université. Les masters permettant de devenir ingénieur écologue sont proposés dans les domaines de la biologie, de la chimie, des sciences de l'ingénieur, de l'environnement, de la gestion des risques mais aussi en droit ou en économie. Certaines écoles d'ingénieurs sont spécialisées en environnement (EME de Bruz) ; des écoles généralistes proposent une spécialisation en environnement en 2e ou 3e année (Insa Lyon, Insa Rouen, Ensil...) ; d'autres encore sont spécialisées en agronomie, génie rural, eaux et forêts (Engref, Engees).

Niveau bac + 5

  • Master pro ou recherche dans les domaines de la biologie, de la chimie, des sciences de l'ingénieur...
  • Diplôme d'ingénieur

Niveau bac + 6

  • Mastère spécialisé environnement et sécurité industriels
  • Mastère spécialisée maîtrise et gestion des risques naturels, urbains et industriels
  • Mastère spécialisé management de la qualité, de la sécurité et de l'environnement
  • Mastère spécialisé management de l'innovation, de la qualité et de l'environnement



Source  ONISEP