Architecte

Secteur(s) professionnel(s)

Secteur sociétés d'ingénierie et d'études techniques / secteur cabinets d'architecte

Centre(s) d’intérêt

Faire du dessin / me déplacer souvent / exercer un métier artistique ou créatif


Descriptif

Construction d'un immeuble ou d'un hôpital, réhabilitation de logements sociaux, reconversion d'une usine en bureaux... Autant de projets qui ne peuvent pas voir le jour sans l'intervention d'un architecte. Ce maître d'oeuvre exerce le plus souvent en libéral.
L'architecte supervise toutes les étapes d'un projet de construction, de sa conception (étude de faisabilité, premières esquisses) à sa réalisation (dessin des plans d'exécution, demande des permis de construire, négociation des prix, suivi du chantier avec les différents artisans...). C'est un métier passionnant, mais qui se mérite : études longues, lourdes responsabilités, débuts professionnels parfois difficiles.

Nature du travail

  • Concevoir et coordonner

À la demande d'un maître d'ouvrage (particulier, société de promotion immobilière, collectivité territoriale...), l'architecte assure la conception et coordonne la réalisation de maisons, d'immeubles, de bâtiments publics. Après une étude de faisabilité (étude du terrain, dimensionnement de la structure, devis), il dessine sur ordinateur les plans du bâtiment à construire, qu'il pourra modifier en fonction des souhaits du maître d'ouvrage ou pour régler des problèmes techniques. Le travail de l'architecte prend en compte les souhaits du donneur d'ordres, un budget donné et les règles d'urbanisme (impératifs économiques, réglementation, caractéristiques du terrain, etc.).

 

  • Sélectionner des entreprises

Après validation de l'avant-projet, l'architecte contacte des entreprises prestataires spécialisées en électricité, maçonnerie, installations thermiques, etc. Il réalise un dossier technique et planifie le chantier (coût, délais, mode constructif, etc.), dépose les demandes de permis de construire et d'autorisations d'urbanisme.

  • Suivre le chantier

L'architecte assure ensuite la conduite générale des travaux. Maître d'oeuvre, il suit chaque étape de la construction en veillant au respect du dossier d'exécution et de la qualité. Il informe régulièrement le client de l'avancement des travaux et l'assiste lors de la réception de l'ouvrage.



Compétences requises

  • Talent artistique et maîtrise technique

Directeur artistique d'un projet, l'architecte maîtrise le dessin artistique et technique, les différents types architecturaux à travers l'histoire. Il s'en inspire d'ailleurs en apportant son propre style, tout en veillant à son intégration dans l'environnement. Il sait aussi utiliser les logiciels de CAO et DAO (conception et dessin assistés par ordinateur). Enfin, doté d'un bagage juridique, il connaît les normes et le cadre réglementaire du domaine de la construction.

 

  • Réactivité et organisation

Les modifications demandées par les clients ou survenant sur les chantiers se faisant presque toujours dans l'urgence, l'architecte doit faire preuve de vivacité d'esprit pour trouver les meilleures solutions. Une bonne résistance au stress et à la fatigue s'impose. Lorsqu'un chantier démarre, les horaires sont lourds et les déplacements nombreux. Clients, bureau d'études, entreprises du bâtiment... les interlocuteurs sont variés : sens de l'organisation et de la pédagogie sont alors indispensables.

 

Accès au métier

Les études d'architecture sont longues (au minimum 5 ans après le bac) et demandent autant de connaissances en dessin et histoire de l'art qu'en sciences et techniques. Les formations sont dispensées au sein des 20 écoles nationales supérieures d'architecture. Il est aussi possible de se former à l'Insa (Institut national des sciences appliquées) de Strasbourg et à l'ESA (École spéciale d'architecture de Paris, école privée).

L'architecte d'État qui souhaite réaliser des projets sous sa propre responsabilité doit suivre un cursus supplémentaire de 1 an et obtenir l'HMONP (habilitation à l'exercice de la maîtrise d'oeuvre en son nom propre). Certaines écoles proposent des spécialisations et/ou la préparation de doctorats.

Niveau bac + 5

  • Diplôme d'État d'architecte Diplôme d'architecte de l'ESA Diplôme d'architecte de l'Insa

Niveau bac + 6

  • Habilitation à la maîtrise d'oeuvre en son nom propre DPEA (diplôme propre aux écoles d'architecture) en design, scénographie, architecture navale...

Niveau bac + 7

  • DSA (diplôme de spécialisation et d'approfondissement en architecture) en maîtrise d'ouvrage, patrimoine, projet urbain...


Source  ONISEP