Hydraulicien(enne)

Secteur(s) professionnel(s)

Fonction publique / secteur énergie / secteur du traitement et de la distribution des eaux / secteur sociétés d'ingénierie et d'études techniques

Centre(s) d’intérêt

Me déplacer souvent / coordonner l'activité d'une équipe / contrôler la qualité, expertiser / préserver l'environnement


Descriptif

Spécialiste de la mécanique des fluides, l'hydraulicien intervient dans la gestion de centrales hydroélectriques, de systèmes d'assainissement ou de réseaux
 

Faire venir l'eau à bon port, de la source à nos robinets... c'est la mission de l'hydraulicien. Spécialiste de la mécanique des fluides, il intervient dans la conception, la gestion et la surveillance de centrales hydroélectriques, de systèmes d'assainissement ou de réseaux d'alimentation en eau potable. Un savoir-faire auquel on est tellement habitué qu'il passerait presque inaperçu...

 

Nature du travail

 

  • Contrôle

L'hydraulicien intervient sur les systèmes d'assainissement de l'eau où il est chargé de contrôler l'efficacité des stations d'épuration et de planifier le curage préventif du réseau des eaux fluviales et usées.

  • Conception

Dans le domaine de l'alimentation en eau potable, il organise le service de distribution de façon à répondre 24 heures sur 24 aux besoins de la population. Son rôle : concevoir et suivre la réalisation des réseaux d'approvisionnement (depuis la station de pompage jusqu'au robinet des usagers) ; prévoir le comportement de l'eau dans un réseau de distribution ; calculer les débits, les pressions et le temps de séjour de l'eau dans ce réseau.

  • Surveillance du réseau
L'hydraulicien est par ailleurs responsable du bon état du réseau, ce qui l'amène à réaliser des travaux dans le cadre de branchements neufs, qu'il s'agisse de la production, du traitement et de la distribution d'eau potable ou de la récupération des eaux usées.

Compétences requises

  • Profil scientifique

L'hydraulicien doit bien connaître la réglementation sur l'eau et les différents acteurs du domaine. Il possède de solides compétences techniques en génie civil, géotechnique, hydrologie et topographie. Il doit savoir organiser des données, les intégrer dans un modèle mathématique, les interpréter pour en tirer des conclusions ou en faire une analyse critique.

  • Sens pratique

En plus des connaissances théoriques, ce professionnel souvent conduit à superviser des travaux sur le terrain doit posséder des qualités d'organisation et être en mesure de manager une équipe. Comme il peut avoir à effectuer des astreintes (la nuit ou en fin de semaine, par exemple, en cas de problème sur les installations ou les ouvrages), il doit aussi faire preuve d'une grande disponibilité

Accès au métier
Hydraulique, hydrogéologie, génie sanitaire, mécanique des fluides ou génie civil...la palette des disciplines pour accéder à la profession d'hydraulicien est vaste, à condition de poursuivre les études jusqu'au niveau bac + 5. Sans le titre d'ingénieur, point de salut ! Les écoles d'ingénieurs proposent l'aménagement hydraulique comme option ou spécialisation, souvent en dernière année d'études. L'une d'elles est spécialisée sur les questions d'hydraulique : l'Ense3 (École nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement) de Grenoble.
Niveau bac + 5
  • Diplôme d'ingénieur


Source  ONISEP