Technicien(ne) thermicien(ne)

Secteur(s) professionnel(s)

Second oeuvre bâtiment / secteur énergie

Centre(s) d’inte?re?t

Me déplacer souvent / concevoir, utiliser des technologies industrielles de pointe / réparer, entretenir, installer des équipements

Descriptif

Ce technicien est un spécialiste des installations de chauffage, de production d'énergie et de climatisation. Il contrôle, régule, installe et assure la maintenance d'équipements chez les clients... en respectant les normes environnementales.

Spécialiste des installations de chauffage, de production d'énergie et de climatisation, le technicien thermicien travaille dans différents endroits. Dans un bureau d'études, un service d'installation et d'exploitation de chaufferies, chez un constructeur d'équipements thermiques ou encore comme technico-commercial dans une entreprise de fabrication. Ses activités sont variées : contrôle et régulation de la température, installation et maintenance de matériels ou d'équipements...

Nature du travail


  • Contrôle et régulation

Centrales EDF, installations de chauffage pour logements ou bureaux, chaudières... pour réduire leur consommation d'énergie, les industries développent des systèmes de récupération de chaleur et investissent dans le contrôle et la régulation de la température. Ces installations font appel aux compétences du technicien thermicien. Selon les fonctions qu'il occupe, il participe à leur conception, à leur mise en service ou à leur maintenance.
 
  • Installation et maintenance

Dans un service de maintenance et d'exploitation des installations thermiques, ce technicien peut travailler sur le site d'une grosse chaufferie et assurer l'installation d'équipements ou la maintenance. À lui d'en garantir le bon fonctionnement : mise en route, réglage, entretien, réparations.

 

  • De la conception aux plans

Au sein d'un bureau d'études, chez un constructeur d'équipements thermiques, le technicien participe à plusieurs fonctions. Conception, étude, calculs, réalisation des plans et schémas se rapportant aux installations et aux nouveaux produits pour mieux gérer la production et la consommation d'énergie. Autre aspect de sa mission : proposer des solutions pour optimiser le rendement des installations.


Compe?tences requises

  • Un scientifique à l'écoute
De solides connaissances en électronique, en physique et en informatique sont indispensables pour devenir technicien thermicien.
Si les compétences exigées varient selon les fonctions, l'esprit de service doit également caractériser celui qui aspire à exercer cette profession. La relation avec le client étant essentielle, il faut avoir le sens du contact, savoir négocier et communiquer.

 

  • Bonne santé et esprit déductif

Une bonne résistance physique s'avère nécessaire pour devenir technicien thermicien. Car il faut se déplacer souvent et assurer des permanences, de jour comme de nuit. Un esprit de déduction permet de réagir rapidement en cas de panne.

 

  • Mise à jour des connaissances

Dans un contexte où la maîtrise des dépenses d'énergie est une priorité, l'évolution des technologies oblige à mettre à jour ses connaissances en permanence : automatismes, régulation, technique des fluides, notions scientifiques sur l'environnement. La maîtrise des normes réglementaires en thermique est indispensable.
 
Acce?s au me?tier
La thermique exige des connaissances pointues dans le domaine de l'énergie et des équipements techniques. Le niveau d'entrée pour un poste de technicien thermicien se situe à bac + 2.
Niveau bac + 2
  • BTS fluides, énergies, environnements, options génie sanitaire et thermique ; génie climatique ; génie frigorifique ; maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques ;
  • DUT génie thermique et énergie ; génie civil, option génie climatique et équipements du bâtiment.


Source  ONISEP