Actualités

Construction neuve à La Réunion - Note de conjoncture - 1er trimestre 2019

Publication sur le suivi de la construction de logements neufs à La Réunion. Elle concerne la période avril 2018 - mars 2019.

Publication du dernier numéro de « Les actus du GEIR » (n° 3 - janvier-mars 2019)

Consultez le dernier numéro de la lettre d'information « Les actus du GEIR ». "Les Actus du GEIR" a pour vocation de diffuser les avancées en termes de prévention d'introduction, de détection, de lutte et de sensibilisation sur la problématique des invasions biologiques à La Réunion !

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route

À la rentrée 2019, vous devrez respecter de nouvelles règles pour conduire une trottinette électrique ou tout autre engin de déplacement personnel motorisé (monoroues, gyropodes, hoverboards…)

Afin de préserver les milieux naturels, 150 plantes sont interdites à La Réunion

Depuis le 11 avril 2019, un arrêté ministériel interdit strictement sur le territoire réunionnais les 150 plantes terrestres et aquatiques annexée à l'arrêté, du fait de leur potentiel envahissant pour les milieux naturels de l'île.

Les chiffres régionaux de l'eau et des déchets

Déchets produits
cette année
Kg
Eau potable prélevée
cette année
Déchets enterrés
cette année
Kg

Sources : Plan régional d’élimination des déchets industriels (PREDIS) et des déchets autres que ménagers et assimilés (PREDAMA), révisé 2010 ; office de l’eau.

Secteur(s) professionnel(s)

Sociétés de nettoyage


Centre(s) d’intérêt

Me déplacer souvent / travailler dehors


Descriptif

L'agent de propreté urbaine maintient la ville et ses quartiers propres. Exerçant son activité à l'extérieur, à des horaires souvent atypiques, il est un professionnel indispensable à la qualité de vie au sein des espaces publics.

L'agent de propreté urbaine maintient la ville et ses quartiers propres, avec des outils de plus en plus mécanisés. Il exerce son activité en extérieur et au contact du public. Une bonne condition physique est nécessaire. La capacité à travailler en équipe, la rigueur et le respect des consignes sont aussi indispensables pour veiller à sa propre sécurité. Les employeurs sont des municipalités ou des entreprises privées de nettoyage.


Nature du travail

  • Assainir les espaces publics

L'agent débarrasse les trottoirs et les espaces publics des ordures ménagères ou extraménagères (mobilier, électroménager, matelas?) et des déchets verts (coupes d'arbustes, tontes de pelouses?) déposés par les particuliers ou les professionnels. Son rôle permet d'éviter tout risque sanitaire lié à l'accumulation d'ordures à un même endroit. Avenues, impasses, places, jardins, bancs, réverbères, panneaux? tout est passé au crible.

 

  • Préserver l'environnement

À l'heure d'une meilleure gestion des déchets, l'agent participe au respect de l'environnement. Outre la conduite de camions-bennes ou le ramassage des poubelles, l'agent peut aussi travailler dans une déchetterie. Sur place, il participe au tri des ordures qui arrivent en camion-benne, ou bien il conseille et oriente les particuliers, venus eux-mêmes déposer leurs ordures, vers les bennes adéquates (papier, plastique, métal, verre, bois).

 

  • Rendre propres les villes

Entretenir et nettoyer les équipements urbains, tels les bancs publics, les trottoirs, les caniveaux, les murs graffités, les abribus, les poubelles fixes? relève de ses missions. À l'aide d'appareil à haute pression, d'aspirateur, de souffleur, il réalise le nettoyage des villes.

Compétences requises

  • Une bonne condition physique

Ce métier s'adresse à ceux qui aiment le mouvement et le travail en extérieur. Soumis aux intempéries, le plus souvent debout, l'agent doit aussi manipuler des charges. Il effectue des opérations techniques de nettoiement par balayage, lavage ou déneigement de surfaces. Si les tâches évoluent avec la technicité des engins de nettoyage, la manutention fait partie du métier et nécessite une bonne condition physique.

 

  • Être rapide et vigilant

Sacs, poubelles, bacs à roulettes? l'agent doit tout récupérer, et vite ! Il doit être agile et rapide pour limiter les risques sanitaires, et respecter les heures de passage chez les riverains pour éviter les perturbations dans le trafic routier. En cas de dysfonctionnement ou de danger, il applique des mesures de prévention et de sauvetage adaptées aux risques.

  • Penser à sa sauvegarde

Dans le cadre de sa profession, l'agent est exposé à des risques infectieux générés par les déchets. C'est pourquoi il est soumis à des visites médicales renforcées. De même, pour éviter les accidents avec les broyeurs automatiques et les coupures avec des matériaux coupants collectés, il doit veiller à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité. Il est préférable d'être titulaire du certificat de sauveteur-secouriste du travail.

Accès au métier

L'agent de propreté urbaine est, en général, peu diplômé. Mais le développement du nettoyage mécanisé nécessite de plus en plus de personnel qualifié.
Le CAP gestion des déchets et propreté urbaine permet d'accéder au poste de conducteur de véhicules de collecte de déchets et d'engins de nettoiement mécanisés, ou encore d'agent d'accueil et de contrôle en déchetterie. Lorsque le métier nécessite la conduite de bennes ou de camions, l'agent doit posséder le permis poids lourds.
Le bac pro hygiène et environnement forme les élèves à la prise en charge de chantiers de nettoiement urbains ou ruraux, et facilite le recrutement auprès des collectivités territoriales.
À noter : il est également possible de devenir agent de propreté urbaine sans diplôme, en se formant directement auprès d'un employeur.
Pour accéder aux postes de la fonction publique territoriale, il faut le plus souvent réussir le concours d'agent de collecte (catégorie C). Cependant, certaines municipalités comme la Ville de Paris recrutent leurs éboueurs sans concours, après réussite à des épreuves écrites, orales et/ou pratiques à caractère professionnel.
Après la 3e
  • CAP gestion des déchets et propreté urbaine
Niveau bac
  • Bac pro hygiène et environnement (dernière session prévue en 2015)


Source  ONISEP