Actualités

Le parc locatif social à La Réunion au 1er janvier 2017

La direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement de La Réunion publie les données sur le parc locatif social à La Réunion au 1er janvier 2017. A cette date, le parc locatif des bailleurs sociaux est composé de 70 400 logements.

Avis de publicité - commune de Salazie - AOT pour le captage d'eau sur la ravine Bélier au profit d'une exploitation agricole

Le présent avis concerne une demande d'autorisation d'occupation temporaire du domaine public fluviale relative au prélèvement d'eau brute par captage gravitaire avec filtrage sur la ravine Bélier au profit d'une exploitation agricole sur la commune de Salazie.

Offres d'emploi à la Réserve Naturelle Marine de La Réunion

La Réserve Naturelle Marine de La Réunion recherche un responsable du Pôle Scientifique et un animateur « Brevet d'état de plongée ». La date limite de réception des candidatures est fixée au 31 juillet 2018.

Recrutement de volontaires en Service Civique à la DEAL

La DEAL Réunion recrute 8 volontaires en service civique pour une durée d'un an renouvelable un an. La date limite de réception des candidatures est fixée au 10 juin 2018.

Les chiffres régionaux de l'eau et des déchets

Déchets produits
cette année
Kg
Eau potable prélevée
cette année
Déchets enterrés
cette année
Kg

Sources : Plan régional d’élimination des déchets industriels (PREDIS) et des déchets autres que ménagers et assimilés (PREDAMA), révisé 2010 ; office de l’eau.

Secteur(s) professionnel(s)

secteur construction automobile / secteur santé / secteur construction électronique / secteur construction mécanique / secteur construction navale / secteur industrie chimique / secteur énergie / secteur industrie métallurgique et fonderie / secteur industrie agroalimentaire / secteur industrie du bois / secteur industrie du papier carton / secteur textile habillement / secteur industrie pharmaceutique / secteur des transports / secteur travaux publics / secteur construction électrique / secteur construction aéronautique / secteur audit conseil / secteur second oeuvre bâtiment / secteur gros oeuvre bâtiment / secteur fonction publique 


Centre(s) d’inte?re?t

Préserver l'environnement


Descriptif

Le chargé hygiène sécurité environnement participe à la définition de la politique de sécurité de l'entreprise (personnels, matériels, conditions de travail, respect de l'environnement) et prévient les risques d'accidents et de maladies.

Le chargé hygiène sécurité environnement (HSE) conseille et assiste la direction de son entreprise dans la définition d'une politique de sécurité. Son objectif : le risque professionnel zéro. Dans la mise en oeuvre de ses actions de prévention et de contrôle, il mobilise ses compétences techniques, scientifiques et juridiques, ainsi que ses capacités de négociation. Ce professionnel trouve facilement un emploi dans un secteur en plein développement.



Nature du travail

  • Veiller à la sécurité

Le chargé hygiène sécurité environnement (HSE) réduit et contrôle les risques professionnels au sein de l'entreprise ou de la collectivité pour laquelle il travaille. Il analyse ces risques (accidents du travail, maladies professionnelles, pollution, nuisances sonores, espionnage industriel, etc.), les évalue et préconise des solutions adaptées. Il est également sollicité pour étudier les dangers potentiels lors de l'implantation d'une usine.

  • Former le personnel

Afin de réduire le nombre d'incidents, le chargé HSE conçoit et anime des plans de prévention au sein de l'entreprise. Il sensibilise le personnel aux questions de sécurité en organisant des exercices d'alerte incendie ou en formant aux techniques d'intervention en cas d'accident, par exemple.

  • Faire respecter les consignes

Le chargé HSE s'assure de la fiabilité des installations (systèmes d'alarme, portes coupe-feu, etc.) et veille à l'application de toutes les nouvelles normes en vigueur. Il rédige les consignes de sécurité, depuis l'interdiction de fumer dans les bureaux jusqu'au port d'une tenue réglementaire (comme le casque sur un chantier). Il contrôle les conditions de travail du personnel et intervient en urgence s'il observe un risque précis.


Compe?tences requises

  • Des compétences techniques

Le chargé hygiène sécurité environnement (HSE) connaît parfaitement les conditions de travail des salariés de son entreprise et les risques (éventuels) qu'ils encourent. Il possède des compétences scientifiques, techniques et juridiques régulièrement mises à jour. Spécialisé en chimie, en électricité, en informatique... il peut gérer certains types de risques. Dans tous les cas, il possède un diplôme de secourisme en entreprise.

  • De la pédagogie

Pour mener à bien ses missions, par exemple pour diminuer de 50 % en 6 mois le nombre d'accidents dans une entreprise, le chargé HSE analyse la situation, fait des propositions réalistes et se fixe des résultats. Bien souvent, pour modifier les comportements à risques, le chargé HSE fait appel à son sens de la pédagogie.

  • De la réactivité

Autorité, sang-froid, organisation, rigueur, talent de négociateur et capacité à travailler en équipe sont indispensables pour résoudre des situations d'urgence et décider rapidement. Le chargé HSE peut intervenir, à tout moment, sur plusieurs sites pour gérer une inondation, une biocontamination, une pollution accidentelle...

Acce?s au me?tier

Si les entreprises recherchent principalement des titulaires de bac + 5 (diplôme d'ingénieur Esaip Angers, Escom Compiègne, INP Toulouse Ensiacet, Insa Rouen... ou master), les titulaires d'un bac + 2 ( BTS et DUT) ou d'un bac + 3 (licence pro, diplôme d'école spécialisée) sont également concernés par de nombreuses offres d'emploi.

Niveau bac + 2

  • BTS métiers des services à l'environnement
  • DUT hygiène, sécurité, environnement
  • DEUST environnement et déchets à Lille 1 ; santé, environnement, techniques industrielles et commerciales à Lille 2

Niveau bac + 3

  •  Licence pro gestion des risques industriels et technologiques ; qualité, hygiène, sécurité, santé, environnement ; métiers de la radioprotection et de la sécurité nucléaire
  • Diplôme d'école spécialisée

Niveau bac + 5

  • Diplôme d'ingénieur
  • Master qualité, hygiène, sécurité ; risques et environnement ; ou des secteurs de l'environnement, de l'économie et du développement durable, de la gestion et du traitement des déchets, de la biologie, de la chimie...


Source  ONISEP