Actualités

Construction neuve à La Réunion - Note de conjoncture - 1er trimestre 2019

Publication sur le suivi de la construction de logements neufs à La Réunion. Elle concerne la période avril 2018 - mars 2019.

Publication du dernier numéro de « Les actus du GEIR » (n° 3 - janvier-mars 2019)

Consultez le dernier numéro de la lettre d'information « Les actus du GEIR ». "Les Actus du GEIR" a pour vocation de diffuser les avancées en termes de prévention d'introduction, de détection, de lutte et de sensibilisation sur la problématique des invasions biologiques à La Réunion !

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route

À la rentrée 2019, vous devrez respecter de nouvelles règles pour conduire une trottinette électrique ou tout autre engin de déplacement personnel motorisé (monoroues, gyropodes, hoverboards…)

Afin de préserver les milieux naturels, 150 plantes sont interdites à La Réunion

Depuis le 11 avril 2019, un arrêté ministériel interdit strictement sur le territoire réunionnais les 150 plantes terrestres et aquatiques annexée à l'arrêté, du fait de leur potentiel envahissant pour les milieux naturels de l'île.

Les chiffres régionaux de l'eau et des déchets

Déchets produits
cette année
Kg
Eau potable prélevée
cette année
Déchets enterrés
cette année
Kg

Sources : Plan régional d’élimination des déchets industriels (PREDIS) et des déchets autres que ménagers et assimilés (PREDAMA), révisé 2010 ; office de l’eau.

Secteur(s) professionnel(s)

Fonction publique / secteur du traitement et de la distribution des eaux


Centre(s) d’inte?re?t

Préserver l'environnement / contrôler la qualité, expertiser


Descriptif

Décantation, filtration, désinfection... Le technicien d'exploitation produit de l'eau potable à partir d'une nappe souterraine ou d'une rivière. Il veille au bon fonctionnement des systèmes de production et au traitement des eaux usées ou industrielles.

Dans la salle de commandes de son usine, le technicien d'exploitation de l'eau surveille les différents paramètres de débit et de qualité de l'eau. Chargé d'assurer la qualité de ce précieux liquide, il veille au bon fonctionnement du processus aux commandes d'un système de gestion technique centralisé. Disponible et réactif, il peut travailler dans le privé (3/4 des emplois) ou dans le secteur public.



Nature du travail

  • Pilote de l'usine

Le technicien d'exploitation surveille les différents paramètres de débit et de qualité de l'eau grâce à un tableau électronique mural, tout en commandant à distance, depuis un système de gestion technique centralisée. De là, il va, par exemple, agir sur les pompes pour réguler le débit en fonction du niveau dans les réservoirs, modifier le taux de chlore ou d'ozone pour le traitement de l'eau, ou encore mettre en marche un filtre.

 

  • Surveillant général

Plus encore que la quantité, il doit assurer la qualité de l'eau distribuée. À la production, le technicien est donc aux ordres du laboratoire : c'est celui-ci qui dictera le taux de traitement d'après les résultats des analyses ou qui décidera de l'arrêt de l'usine s'il y a, par exemple, une alarme hydrocarbure signalant, au niveau de la prise d'eau, une pollution en rivière.

 

  • Chef de la maintenance

En cas d'incident, le technicien d'exploitation cherche, dans l'urgence, à comprendre ce qui se passe, pose un diagnostic et aiguille au plus vite l'équipe de maintenance. Puis il remet l'usine en route. De fait, si le processus de traitement de l'eau est presque entièrement automatisé, le technicien doit être capable de reproduire manuellement chaque séquence du procédé de traitement des eaux.



Compe?tences requises

  • Rigueur et réactivité

Chargé de surveiller que tout se passe bien, le technicien doit intervenir rapidement s'il détecte un problème. Rigueur et réactivité sont donc de mise.

  • Culture technique

Ses connaissances en chimie et en biologie lui permettent d'analyser l'eau. Ses compétences en mécanique, électromécanique et automatisme lui servent à diagnostiquer les pannes et à assurer la maintenance. De bonnes bases en physique l'aident pour utiliser l'instrumentation de mesures... Ce professionnel du traitement de l'eau doit posséder une large culture technique pour avoir l'oeil sur tout.

  • Disponibilité et sens du contact

Les astreintes de nuit, le week-end et les jours fériés obligent à une grande disponibilité. La gestion d'une équipe et le travail en commun avec la maintenance exigent du technicien des qualités relationnelles certaines.



Acce?s au me?tier

Le BTS est la principale voie d'accès au métier. Même s'il existe une mention complémentaire (MC) métiers de l'eau accessible après le bac, un diplôme de niveau bac + 2 est généralement demandé pour exercer la fonction de technicien d'exploitation de l'eau. Il n'est cependant pas indispensable d'être issu de ces filières spécialisées. Les sociétés d'exploitation ont tendance à diversifier les profils. Vous pouvez ainsi choisir un BTS, un DUT ou une licence professionnelle dans les domaines du contrôle industriel, de l'électrotechnique, de la chimie, de la biologie... Dans tous les cas, la réactualisation fréquente des connaissances est indispensable, ce métier étant en perpétuelle évolution technique.

Niveau bac + 1

  • MC métiers de l'eau

Niveau bac + 2

  • BTS métiers de l'eau
  • BTSA gestion et maîtrise de l'eau spécialité gestion des services d'eau et d'assainissement



Source  ONISEP