Secteur(s) professionnel(s)

Fonction publique / secteur assainissement et gestion des déchets


Centre(s) d’inte?re?t

Préserver l'environnement / contrôler la qualité, expertiser

Descriptif

Plastique, verre, papier... Tous ces déchets sont triés, analysés avant d'être recyclés par le technicien en traitement des déchets. Chargé de leur redonner une nouvelle vie, il contribue au respect de l'environnement.

En usine de traitement ou en décharge contrôlée, le technicien en traitement des déchets est chargé de la collecte, du traitement et du recyclage des déchets ménagers ou industriels. Il effectue des prélèvements afin de vérifier la bonne marche de l'ensemble du processus de traitement. Responsable d'une équipe d'agents, placé sous l'autorité d'un ingénieur, il possède de bonnes connaissances en chimie et sait évaluer les risques et les coûts.



Nature du travail

  • Tri et analyse

Le technicien s'assure du bon fonctionnement de l'ensemble du processus de traitement des déchets, de l'organisation de la collecte jusqu'à la valorisation, en passant par le transport et le traitement. Il est tout particulièrement chargé du tri et de l'analyse des déchets.

 

  • Valorisation

L'objectif du tri est d'éliminer les déchets ou de les valoriser. La valorisation recouvre aussi bien le réemploi (emballages consignés, par exemple), la réutilisation (nouvel emploi pour un usage différent), le recyclage que l'utilisation des déchets comme source d'énergie.

 

  • Surveillance

Le technicien effectue régulièrement des prélèvements et analyse ces échantillons pour vérifier le bon déroulement des opérations de traitement. Il s'occupe aussi de la caractérisation des déchets et synthétise l'ensemble des données recueillies.

Le technicien peut également avoir à évaluer la capacité d'un site à recueillir des déchets toxiques et dangereux. Il peut participer à l'instauration d'un chantier (mise en place d'une collecte sélective des ordures, par exemple). Il doit également être capable d'évaluer le coût de traitement de tel ou tel type de déchets.

 

Compe?tences requises

  • De solides connaissances

Le métier requiert de solides connaissances en chimie et en métrologie, c'est-à-dire en science des mesures. La maîtrise de compétences techniques en mécanique ou en électronique, par exemple, peut aussi aider à la résolution d'imprévus. Le technicien en traitement des déchets doit savoir s'adapter en permanence à l'évolution des techniques. Il est également capable d'évaluer les risques et les coûts

  • Esprit d'équipe et réactivité

Le technicien en traitement des déchets doit posséder un bon esprit d'équipe, des capacités relationnelles et le sens des responsabilités pour pouvoir diriger un groupe d'agents, sous l'autorité d'un ingénieur. La surveillance de l'usine et la gestion d'une équipe nécessitent un grand sens de l'organisation et une bonne autonomie afin de garantir la sécurité des hommes et du matériel. Disponible et réactif, il sait prendre des initiatives. Rigueur, calme et patience lui sont indispensables pour mener à bien ses missions.

 

Acce?s au me?tier

Pour devenir technicien en traitement des déchets, il faut être titulaire d'un diplôme de niveau bac + 2 au minimum.

Niveau bac + 2

  • BTS et DUT des secteurs de la chimie, biochimie, biologie, électromécanique, hydraulique ou plasturgie
  • DEUST environnement et déchets

Niveau bac + 3

  • Licences professionnelles dans le domaine de l'environnement (exemples : métiers du démantèlement, des déchets et de la dépollution et de la maîtrise des risques industriels de l'université de Nîmes ; protection de l'environnement spécialité gestion et traitement des déchets de Besançon ; spécialité gestionnaire des déchets à l'université d'Artois et à l'université de Nantes...). À noter : l'Iseme à Fontenay-le-Comte (85) propose des diplômes de niveau bac + 3 dans le domaine de l'environnement.


source  ONISEP 

Secteur(s) professionnel(s)

Fonction publique / secteur environnement


Centre(s) d’inte?re?t

Coordonner l'activité d'une équipe / préserver l'environnement


Descriptif

Chaque matin, c'est lui qui orchestre la ronde matinale des bennes d'enlèvement des ordures ménagères. À la tête d'une équipe d'agents de propreté urbaine, le responsable déchets ménagers coordonne les opérations de collecte et de tri dans sa municipalité.
À la tête d'une équipe d'agents de propreté urbaine, le responsable déchets ménagers coordonne les opérations de collecte et de tri pour le compte d'une municipalité ou d'une communauté de communes. Sa mission consiste aussi à optimiser la valorisation des déchets dans le budget qui lui est imparti. Organisé et polyvalent, il peut travailler comme fonctionnaire ou salarié dans le privé. C'est un secteur porteur d'emploi.

Nature du travail

  • Organiser

À la tête d'une équipe d'une cinquantaine d'agents en moyenne, le responsable de la collecte des déchets assure la répartition des tâches, gère le planning de ses agents, s'occupe de la logistique. C'est lui qui met en oeuvre tous les moyens humains et matériels nécessaires à la collecte des ordures ménagères.

 

  • Gérer

Dans une commune ou une communauté de communes, il assume aussi la gestion administrative et financière de son service. Lorsque les opérations de ramassage sont confiées à des exploitants privés, il doit tout particulièrement veiller au respect, par les sous-traitants, des clauses du contrat : pourcentage de recyclage devant être respecté, absence de rejet polluant, etc. Son rôle vise aussi à optimiser les coûts.

 

  • Communiquer

La fonction implique des contacts importants avec les usagers et les élus. Le responsable de la collecte des déchets ménagers peut ainsi être amené à intervenir dans des réunions publiques pour expliquer la mise en oeuvre du tri sélectif, par exemple. De même, il doit être en mesure d'aider les élus à prendre des décisions concernant son domaine d'activité.



Compe?tences requises

  • Un manager accompli

Responsable d'une cinquantaine, voire d'une centaine d'agents, un responsable de collecte de déchets ménagers doit avoir des qualités de manager. Organisé, disponible, il doit savoir écouter et faire preuve d'autorité lorsque c'est nécessaire.

 

  • Incollable sur la réglementation

Référent de la collectivité dans le domaine de la propreté urbaine, il doit parfaitement connaître les réglementations pour être capable de rappeler à l'ordre les prestataires à propos des normes en vigueur.
 
  • Un administratif rodé

Il est également à l'aise avec les démarches administratives et comptables, telles que les appels d'offres, l'établissement d'un cahier des charges ou la gestion d'un budget public.

  • Polyvalent

Très polyvalent, le responsable de la collecte des déchets peut, dans la même journée, participer à une réunion avec des élus, organiser une rencontre avec des gardiens d'immeuble dans une nouvelle cité, suivre son budget et gérer les congés des agents du service. Ses qualités de communicant et de diplomate l'aident dans ces différentes tâches.


Acce?s au me?tier

Le niveau de formation varie de bac + 2 à bac + 5, dans les domaines suivants : rudologie, gestion et traitement des déchets ; propreté et environnement ; génie biologique ; valorisation des énergies renouvelables et des déchets ; aménagement urbain. Dans le secteur public, il existe des concours de catégories A (niveau bac + 3) et B (niveau bac à bac + 2).
Niveau bac + 2
  • BTS hygiène-propreté-environnement
  • DUT génie biologique option génie de l'environnement ou hygiène-sécurité-environnement
Niveau bac + 3
  • Licence pro protection de l'environnement spécialité gestionnaire des déchets ou métiers des déchets
Niveau bac + 5
  • Master pro géographie et aménagement spécialité urbanisme durable et gestion des déchets ; biologie, chimie, santé spécialité sécurité, qualité, hygiène, environnement et gestion des déchets
  • Diplôme d'école d'ingénieurs proposant une spécialité en environnement (développement durable, génie de l'eau, ingénierie environnementale...)





Source  ONISEP